Comparateur de crédits
Simulez votre crédit
et réalisez des économies
Rapide, simple et gratuit
Bourse-aux-credits.com vous permet de comparer et choisir le crédit qui vous convient directement en ligne.
  • 1e réponse de principe immédiate
  • Gratuit et sans engagement
Définissez votre besoin
Vos coordonnées
Pour vous transmettre les devis
partenaires
temoignages

« Prestataire excellent qui m'a permis de faire une bonne économie pour la négociation de mon crédit.
Je recommande à mon entourage ! »

rapide
RAPIDE

Une réponse immédiate
ou au plus tard dans les 24h

simple
SIMPLE

Une réponse immédiate
et adaptée à vos besoins

gratuit
GRATUIT

Comparez jusqu'à 10 simulations
gratuites et sans engagement.

Pourquoi comparer les organismes bancaires pour obtenir le meilleur crédit en ligne ?

Un crédit est souvent indispensable et même une bonne solution pour financer votre projet, seulement il convient de bien choisir et trouver le meilleur, le plus avantageux pour vous. C’est pour cela qu’il est très utile de comparer un crédit en ligne et d’utiliser un comparateur de crédit en ligne.

Notre site bourse-aux-credits.com  vous propose, après avoir définis vos attentes, de répondre à quelques questions simples et précises, pour que nous puissions comparer et vous proposer les offres qui nous semblent les plus adaptées à vos attentes et besoins. Ainsi, il vous suffira de comparer entre elles, ces propositions, pour choisir celle qui vous semble la meilleure pour vous, et par la suite la souscrire si vous le souhaitez.

 Avant de comparer :

Avant toute comparaison, il est conseillé de définir certains points, qui vous aideront dans vos cherches et vous permettrons d’obtenir un meilleur financement (taux) :

  • L’apport : de combien vous aller pouvoir bénéficier au départ (vous pouvez verser au comptant un acompte pour vous alléger la somme à rembourser).
  • Quelles sont vos sources de revenus (salaire, aides, placements, etc).
  • La durée de l’emprunt : plus la durée que vous choisirez sera longue, plus les intérêts seront importants, et au contraire plus la durée sera courte, plus vos mensualités seront élevées.
  • Votre apport personnel : regardez si vous disposez d’un apport qui vous aidera pour le remboursement ou en garanties (épargne, bien à revendre, …)
  • Vos revenus fixes : définissez tous vos revenus fixes sur lesquels vous pourrez compter.
  • Vos charges mensuelles : de la même façon que tous les autres calculs ci-dessus, calculez toutes vos charges mensuelles présentes et futures.
  • Votre situation professionnelle : un statut de salarié dans une même entreprise depuis plusieurs années, vous sera favorable. Ainsi qu’un CDI vous donnera le droit à un meilleur taux comparé au CDD, car moins risqué pour la banque (période d’essai écoulée dans les deux cas).
  • Votre âge, situation et santé : Etes-vous en couple, avez-vous fait un bilan santé.

 

Qu’est ce qu’un crédit ?

Le crédit se décompose en 4 parties principales :

  • Un capital : c’est une somme d’argent qu’un organisme prêteur met à votre disposition selon les termes d’un contrat.
  • Une période/durée : ce capital est mis à votre disposition sur une période déterminée au moment de la souscription du crédit.
  • Un remboursement : cette somme doit être remboursée à l’organisme régulièrement par un ensemble de sommes prédéterminées (mensualités) sur toute la durée définie.
  • Des intérêts : les mensualités de remboursement sont accompagnées d’intérêt pour l’organisme prêteur, pour l’argent prêté. Il est matérialisé par un taux.

Il existe plusieurs types de crédit :

  • Le crédit immobilier : qui aide un particulier à financer plusieurs projets immobilier, l’achat d’un terrain destiné à la construction d’un logement ou immeuble pour un usage d’habitation ou professionnel, la construction ou l’achat avec ou sans travaux d’un bien immobilier, ou la souscription de parts de biens immobilier. Mais il peut aussi être proposé pour un désir de travaux de rénovation, amélioration ou entretien du bien immobilier. Il existe plusieurs types de crédit immobilier : le crédit immobilier à taux zéro ou fixe, le crédit immobilier avec accession sociale (PAS), le crédit immobilier 1% logement,  le crédit immobilier avec plan d’épargne logement (PEL), le crédit immobilier Pass et conventionné, le crédit immobilier amortissable, le crédit immobilier In Fine, le crédit immobilier pour votre logement et le crédit immobilier en hypothéquant (voir page « Crédit immobilier »).
  • Le prêt travaux fonctionne comme un crédit consommation classique, il est plafonné à 21 500 € et remboursable sur une durée de 2 à 6 ans. Si le montant de vos travaux dépasse les 21500€, vous pouvez souscrire un « Crédit travaux » qui lui fonctionne plus comme un crédit immobilier remboursable sur 15 ans.
  • Le crédit à la consommation : il concerne les prêts jusqu’à 25 000 € qui ne sont pas destinés à l’achat ou à la construction d’un bien immobilier. C’est un contrat par lequel un prêteur (un établissement financier) met à disposition d’un emprunteur une somme d’argent qui devra être remboursée de façon échelonnée dans le temps.Il existe deux types de crédits à la consommation : Le crédit affecté, le crédit non affectée (voir page « Crédit consommation »).
  • Ensuite, il existe tout un panel de crédits spécialisés ou non dans le financement d’un projet, par exemple, les « Crédits auto, moto« … sont des crédits qui ne peuvent financer que l’acquisition d’une voiture ou d’une moto, pour les autres projets, il existe des crédits consommation qui ne demandent aucune justification.

Quel que soit le crédit, les deux critères principaux qu’il faut retenir et analyser sont :

  • Le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) : C’est le taux appliqué à votre emprunt (taux fixe ou révisable). Il prend en compte tous les frais liés au financement du projet (frais de dossier éventuels, frais d’assurance, …)
  • Le coût total du crédit : il se calcule en tenant compte de l’ensemble des frais à payer dans le cadre du prêt d’argent, du montant des intérêts sur la durée totale du prêt, ainsi que les éventuels frais de dossier ou d’assurance.

Les pièges à éviter

Le crédit est une bonne solution de financement, seulement il faut faire attention à certains points lors de la souscription pour que cela ne soit pas à votre désavantage, voire vous entraîne dans le surendettement :

  • Le Taux Effectif Global (TEG) et le coût total du crédit : le coût réel de l’emprunt en pourcentage annuel et la différence entre la somme en euros de toutes les mensualités et le montant du capital emprunter (voir article « Qu’est-ce qu’un crédit ? »)
  • Le taux : Il faut absolument que vous compreniez le fonctionnement du taux qu’il vous est proposé. Certaines personnes se sont vues proposer un taux fixe qui par la suite (après acceptation de l’offre) était un taux révisable.
  • Les frais de dossier : généralement les frais de dossier sont compris entre 0,4 et 1% du montant du prêt.
    Vous pouvez là aussi, si vous avez un bon profil d’emprunteur, demander la diminution voir l’annulation de ces frais.
  • Les mensualités : les organismes prêteurs vous proposeront des mensualités peu élevées pour vous attirer. Hors pensez toujours que mensualités basses égalent un coût total du crédit exorbitant.
  • Les assurances : elles ne sont pas toutes obligatoires, donc ne les souscrivez pas automatiquement avec votre crédit. Regardez la nécessité avant, pour éviter de lourdes mensualités inutiles, ou Mieux encore, comparer les assurances de prêts.
  • Le crédit renouvelable : éviter de renouveler votre crédit alors que le précédent n’est pas encore terminé d’être payé. C’est le piège d’avoir toujours un crédit en cours sur le dos.

 

Code de la Consommation

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. La diminution du montant des mensualités entraîne l’allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Lors d’opération de rachat de crédit, l’économie obtenue, dépend de la durée restante des prêts renégociés.