Crédit auto
Un crédit automobile flexible
Rapide, simple et gratuit
Bourse-aux-credits.com vous permet de comparer et choisir un crédit automobile flexible et adapté.
  • 1e réponse de principe immédiate
  • Gratuit et sans engagement
Définissez votre besoin
Vos coordonnées
Pour vous transmettre les devis
partenaires
temoignages

« Tout juste diplômé, j'avais besoin d'une voiture pour débuter ma vie active et celà, avec peu de revenu. Avec bourse-aux-credits.com, j'ai pu comparé et trouvé un crédit adapté à mes capacités financières. »

rapide
RAPIDE

Une réponse immédiate
ou au plus tard dans les 24h

simple
SIMPLE

Une réponse immédiate
et adaptée à vos besoins

gratuit
GRATUIT

Comparez jusqu'à 10 simulations
gratuites et sans engagement.

Pourquoi comparer les organismes bancaires pour obtenir le meilleur crédit auto en ligne ?

Les solutions de financement d’un véhicule sont nombreuses et nous vous conseillons de prendre votre temps avant de souscrire et de bien comparer.

Pour cela nous vous proposons après avoir définis vos attentes, de répondre à quelques questions simples et précises, pour que nous puissions trier et sélectionner  les meilleures offres qui nous semblent correspondre le plus  à votre besoin.
De là, il ne vous restera plus qu’à les comparer et choisir l’offre qui vous convient, voire ensuite la souscrire auprès de l’organisme.

 Avant de comparer :

Pour mieux comparer les offres que nous vous proposons, nous vous conseillons d’étudier quelques points au préalable :

  • L’apport : de combien vous aller pouvoir bénéficier au départ (vous pouvez verser au comptant un acompte pour vous alléger la somme à rembourser). Ainsi que vos sources de revenus.
  • La durée de l’emprunt : plus la durée que vous choisirez sera longue, plus les intérêts seront important, et au contraire plus la durée sera courte, plus vos mensualités seront élevées.
  • Le type de crédit auto : prêt personnel, crédit affecté, crédit ballon, LOA (voir article : Le crédit automobile).
  • Le Taux Effectif Global (TEG) et coût total du crédit : le coût réel de l’emprunt en pourcentage annuel et la différence entre la somme en euros de toutes les mensualités et le montant du capital emprunter.
  • Votre apport personnel : regardez si vous disposez d’un apport qui vous aidera pour le remboursement ou la garantie (épargne, etc).
  • Vos revenus fixes : définissez tous vos revenus fixes sur lesquels vous pourrez compter.
  • Vos charges mensuelles : de la même façon que tous les autres calculs ci-dessus, calculez toutes vos charges mensuelles présentes et futures.
  • Votre situation professionnelle : un statut de salarié dans une même entreprise depuis plusieurs années, vous sera favorable. Ainsi qu’un CDI vous donnera le droit à un meilleur taux comparé au CDD, car moins risqué pour la banque (période d’essai écoulée dans les deux cas).
  • Votre âge, situation et santé : Etes-vous en couple, avez-vous fait un bilan santé.

 

Qu’est ce qu’un crédit auto ?

Le crédit automobile est un crédit à la consommation, souscrit auprès d’une banque ou d’un organisme financier, qui met à votre disposition une somme définie en vue d’acheter un voiture (moto, autres objets roulants)  neuve ou d’occasion.

Il existe plusieurs types de crédit auto :

  • Le prêt personnel : proposé par les établissements de crédits et de banques (c’est généralement la que vous trouverez les taux les moins cher). La vente ne sera pas liée au crédit et vous pourrez même emprunter plus que le montant de la voiture.
  • Le crédit affecté : il n’est disponible que dans la concession qui vous vend le véhicule. Sa principale caractéristique est que vos obligations vis-à-vis de la banque ne naissent qu’à compter de la livraison du bien et si l’achat n’a finalement pas lieu ou si la bien n’a pas été livré, le crédit est alors annulé.
  • Le crédit ballon : généralement proposé par votre concessionnaire, il peut être vendu par des banques. Son principe reste compliqué, vous signez une convention de rachat pour une date déterminée (le vendeur s’engage à reprendre le véhicule au prix fixé en amont). En contrepartie vous devez rendre un véhicule en bon état, non-accidenté, et avec un certain kilométrage.
  • La location avec option d’achat (LOA) : elle est proposée chez votre concessionnaire. C’est tout simplement une location sur une longue période et vous ne deviendrai propriétaire qu’à terme de cette période, après le versement d’une option d’achat qui correspond généralement au dépôt de garantie que vous aviez versé lors de la souscription.

Quel que soit le crédit, les deux critères principaux qu’il faut retenir et analyser sont :

  • le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) : C’est le taux appliqué à votre emprunt (taux fixe ou révisable). Il prend en compte tous les frais liés au financement du projet (frais de dossier éventuels, frais d’assurance, …)
  •  Le coût total du crédit : il se calcule en tenant compte de l’ensemble des frais à payer dans le cadre du prêt d’argent, du montant des intérêts sur la durée totale du prêt, ainsi que les éventuels frais de dossier ou d’assurance.

À noter : Pour toute demande d’emprunt, quel que soit la nature, la banque consulte le Fichier national des Incidents de Paiement (FICP) de la Banque de France afin de vérifier que vous n’y êtes pas inscrit, que vous êtes solvable et non en surendettement.

Les pièges à éviter

Il existe deux lois à connaître :

  • La loi Scrivener : du 10 janvier 1978, régit le crédit à la consommation. Elle s’accompagne d’une réforme votée en avril 2010 et appliquée dans son intégralité depuis mai 2011.
    La réglementation protège désormais les particuliers souscrivant à un prêt de moins de 75 000 € et d’une durée supérieure ou égale à trois mois.
    Une offre préalable de prêt doit être émise avant la signature du contrat et doit comporter des mentions obligatoires : la date, le bien financé, l’identité des parties et de la caution, le montant du crédit, ainsi que la nature, l’objet, et les modalités du contrat.
    Pour étudier les termes du contrat, le particulier dispose d’un délai de réflexion de 15 jours minimum.
    Une fois l’offre préalable de prêt signée, la loi prévoit également un délai de rétractation de 14 jours. Le formulaire de rétractation fait partie de l’Offre Préalable de Crédit, sur l’exemplaire du contrat destiné au client.
  • La loi Neiertz : mise en place en 1991, complète la loi Scrivener, en régissant la notion de surendettement.
    Elle accorde davantage de responsabilités au prêteur, qui a l’obligation de conserver un exemplaire de l’offre préalable de crédit, et de respecter les taux de référence de la Banque de France.
    La loi met en place des commissions de surendettement qui ont pour rôle de trouver un accord à l’amiable entre emprunteur et prêteur quand l’emprunteur ne peut plus honorer ses paiements.
    Elle prévoit qu’un consommateur surendetté ne paie plus d’indemnités sur les remboursements anticipés. Par ailleurs, un fichier national des incidents de crédit aux particuliers (FICP) a été créé et permet aux organismes de crédit de connaître les emprunteurs en difficulté.

À noter : si votre offre de crédit auto ne contient pas de mentions légales, s’il n’a pas respecté les mentions obligatoires inhérentes au code de la consommation dans son offre de prêt, l’organisme prêteur est passible de poursuites et vous pourrez donc bénéficier d’un véritable crédit gratuit.

Lors de la souscription faites attention aux frais de dossier (un « élément souvent oublié » par le vendeur.