Crédit travaux
Financez vos travaux facilement
Rapide, simple et gratuit
Bourse-aux-credits.com vous permet de comparer et choisir un crédit travaux rapide et adapté.
  • 1e réponse de principe immédiate
  • Gratuit et sans engagement
Votre projet
Définissez votre besoin
Vos coordonnées
Pour vous transmettre les devis
partenaires
temoignages

«Avec bourse-aux-credits.com, nous avons pu agrandir notre maison et accueillir notre deuxième enfant en toute sérénité.»

rapide
RAPIDE

Une réponse immédiate
ou au plus tard dans les 24h

simple
SIMPLE

Une réponse immédiate
et adaptée à vos besoins

gratuit
GRATUIT

Comparez jusqu'à 10 simulations
gratuites et sans engagement.

Pourquoi comparer les organismes bancaires pour obtenir le meilleur crédit travaux en ligne ?

 

Un crédit travaux est un engagement avec généralement une somme et durée importante, il convient donc de bien choisir et trouver le meilleur, plus avantageux pour vous.

Pour cela nous vous proposons, après avoir définis vos attentes, de répondre à quelques questions précises, en quelques minutes, pour que nous puissions comparer et vous proposer les offres qui nous semblent le plus adaptées à vos attentes et besoins. De là, il vous suffira de comparer nos propositions pour choisir celle qui vous semble le mieux pour vous, et par la suite la souscrire si vous le souhaitez.

 

 Avant de comparer :

Avant toute comparaison des offres, il vous faut suivre certaines pistes de réflexion et définir certains points :

  • Définir les travaux qui seront à réaliser : il vous faut lister les travaux que vous souhaitez réaliser, et par qui, quel artisan?, quelle entreprise?, calculer le coût total, pour par la suite définir le type de crédit travaux que vous souscrirez.
  • Calculez vos mensualités possibles : calculez ce qu’il vous sera possible de payer en mensualité maximale. Pour ce, déduisez de vos revenus mensuels toutes vos charges courantes : alimentation, voiture/transports, loyer, factures eau/électricité/gaz, charges liées à vos enfants (frais de scolarité, études, repas, transports, …) qui doivent aussi être prises en compte en charge future. Vous ne devez rien oublier et prendre en compte, autant les charges présentes que les futures. Il faut bien sûr, qu’après les calculs et ajout des mensualités, vous bénéficiez encore, d’un reste à vivre suffisant.
  • Déterminez la durée du crédit : elle dépendra du montant des mensualités. Plus vous la choisirez courtes plus vos mensualités seront élevées et le taux d’intérêt est bas, et vice versa.
  • Envisagez un apport personnel : il constituera un investissement qui vous aidera à obtenir un crédit plus intéressant. En diminuant le montant à emprunter, l’apport vous permettra de bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas ou des mensualités moins élevées.
  • N’oubliez pas l’assurance crédit : il vous est possible de souscrire une assurance pour votre crédit qui vous permettra de rembourser votre prêt en cas de décès, maladie, invalidité, chômage, … C’est un point en plus à rajouter en plus de vos mensualités pour définir votre reste à vivre.
  • Le Taux Effectif Global (TEG) et coût total du crédit : le coût réel de l’emprunt en pourcentage annuel et la différence entre la somme en euros de toutes les mensualités et le montant du capital à emprunter.
  • Votre apport personnel : regardez si vous disposez d’un apport qui vous aidera pour le remboursement (épargne, bien à revendre, …)
  • Votre situation professionnelle : un statut de salarié dans une même entreprise depuis plusieurs années, vous sera favorable. Ainsi qu’un CDI vous donnera le droit à un meilleur taux comparé au CDD, car moins risqué pour la banque (période d’essai écoulée dans les deux cas).
  • Vos charges mensuelles : de la même façon que tous les autres calculs ci-dessus, calculez toutes vos charges mensuelles présentes et futures.
  • Votre âge, situation et santé : Le plus favorable sera d’être jeune, en couple et en bonne santé.
  • Vos revenus fixes : définissez tous vos revenus fixes sur lesquels vous pourrez compter.

 

Qu’est ce qu’un crédit travaux ?

Le crédit travaux est un moyen de financement pour tous vos travaux d’aménagement, rénovations, construction de votre appartement ou maison, présente ou future.

 

Il existe sous deux formes :

  • Le prêt personnel : il vous sera conseillé par votre banque si vous envisagez des travaux d’un petit montant.
    Ses principaux avantages sont, qu’il peut être souscrit pour n’importe quel type de travaux, effectués par un entreprise ou non.
    Son plafond s’élève à 75 000€ pour une durée de 10 ans maximum.
    De plus il est accessible à tous, sous réserve des conditions d’éligibilité de chaque banque. Vous pouvez réaliser les travaux vous-même sans devoir présenter une facture et de même s’ils sont réalisés par une ou plusieurs entreprises.
    Les fonds seront débloqués dés acceptation de la demande de prêt.
    Le Taux Effectif Global (TEG) sera réduit de par l’absence de frais de dossier et l’absence d’obligation de fournir des garanties de type hypothèque ou caution mutuelle. Vous pouvez rembourser votre prêt par anticipation sans frais de pénalités.
    Le seul point qu’il convient de vérifier avant une souscription, est de bien comparer les différentes offres, car le taux d’intérêt appliqué peut être supérieur à celui d’autres types de prêts travaux.
    Pour des travaux spécifiques il vous sera proposé aussi le crédit travaux rénovation ou prêt travaux isolation.
  • Le prêt immobilier : votre banque vous le conseillera si vous envisagez une somme importante pour vos travaux. Il est en général souscrit pour l’achat d’un bien immobilier, cependant il permet aussi de financer tout ce qui concerne de près ou de loin les biens immobilier.
    Ses principaux avantages sont, il vous permet de financer un montant supérieur à 75 000€ et cela sur 10 à 30 ans.
    Le taux d’intérêt sera généralement plus bas qu’un prêt personnel.
    Si vous avez déjà souscrit un prêt immobilier pour financer l’achat d’un bien immobilier, il vous sera proposé de globaliser vos mensualités.
    Cependant, vos travaux devront être réalisés par un ou plusieurs professionnels, et si vous souhaitez les réaliser vous-même, il conviendra de voir les conditions de prises en charges spécifiques à votre banque.
    Le déblocage de vos fonds permettant de financer vos travaux, ne sera pas immédiat. Il y aura généralement un délai d’un mois, un mois et demi. De plus le déblocage sera lié à la présentation de justificatifs tels que devis ou factures des professionnels réalisant vos travaux ou factures des achats de matériaux si votre banque prend en charge les travaux réalisez par vous-même.
    Des frais de dossier seront facturés, la souscription d’une assurance décès-invalidité sera demandée et des garanties telles qu’hypothèque ou caution seront demandées.

 

Les pièges à éviter

Avant tout souscription, nous vous proposons de vérifier quelques points pour réduire votre crédit travaux et éviter certains pièges :

  • Faire appel à un courtier : grâce à son réseau de partenaires, il se chargera de négocier les meilleures conditions financières pour votre crédit travaux.
  • Effectuer un apport personnel : en apportant de l’argent de votre poche, vous réduisez le montant emprunté, la durée du crédit et taux nominal, et surtout vous montrez votre « capacité d’épargne » à l’organisme de crédit.
  • Jouez sur les frais de dossier : négociez les frais de dossier pour les réduire, voire les supprimer. Toutefois attention, suite à cette négociation, l’organisme prêteur peut augmenter le taux d’intérêt. Il convient donc de faire le calcul pour définir ce qui vous sera le plus avantageux.
  • Minimisez le taux de votre crédit : ce que vous maîtriserez le plus, sera le taux nominal et vous pouvez donc choisir l’organisme qui vous proposera le taux le plus faible et/ou tenter de la négocier. Privilégiez la durée du crédit la plus courte et donc les frais de mensualités les plus élevés pour un taux nominal le plus bas.
  • Se baser sur le TEG : pour un prêt travaux le plus bas, ne vous basez pas que sur le taux nominal. Pour évaluer un coût total de votre prêt, regardez le TEG, en veillant à ce qu’il comprenne tous les éléments (frais d’assurance, garantie).
  • Utilisez les outils spécialisés : Faites jouer la concurrence entre les organismes prêteurs et comparer.

À noter : il est important avant toute signature de bien lire le contrat, clauses et autres.